Grillet-Aubert (Anne), (dir.)
La desserte ferroviaire des territoires périurbains
Construire la ville autour des gares
Bruxelles / Milan / Paris / Washington
Collection « Questionnements »
17 x 24 cm | 352 p. quadri | 350 ill. couleur | isbn 978-2-86222-089-5   45 €
juin 2015

Disponible aussi en édition numérique

«Voici les résultats d’une recherche lancée, entre 2011 et 2014, par le PREDIT, l’ADEME, l’ANR et BpiFrance  sur l’avenir des espaces périurbains. Une équipe de dix chercheurs avait émis l’hypothèse qu’il était possible de résoudre la question de l’étalement urbain en densifiant autour des gares. Pour cela, quatre études comparatives ont été menées à Bruxelles, Milan, Paris et Washington selon un cadre d’analyse commun autour des formes de l’urbanisation, les caractéristiques de la mobilité quotidienne et les grandes orientations de projets en matière de transport et d’aménagement.
L’ouvrage est organisé en quatre parties consacrées chacune à une métropole […] Des spécialistes de ces espaces se sont donc penchés sur l’opportunité d’avoir recours au transport ferré pour résoudre la question des mobilités à différentes échelles. […] Dans le cas de l’Île-de-France, comme de la région urbaine de Washington, l’idée est de créer de nouveaux réseaux de transport, tel que le Grand Paris Express ou le BHNS afin de créer des liaisons de banlieue à banlieue. Toutefois, la diversification des destinations aujourd’hui reliées par l’automobile complique grandement la mise en place efficace de transports en commun.
Ainsi, ces études très pointues, agrémentées de très nombreux documents en couleur, concluent presque toutes sur les difficultés à mettre en œuvre la desserte ferroviaire des espaces périurbains pour lutter contre l’étalement.»
Catherine Didier-Fèvre, Les Clionautes, 9 août 2015.

« L’étalement urbain dans les villes européennes ou le sprawl aux États-Unis ont défini de nouveaux usages des territoires, créé de nouvelles demandes de mobilité. En comparant, cartographies et statistiques à l'appui, quatre projets de développement des transports collectifs, menés dans quatre régions urbaines caractérisées par un important étalement urbain et la congestion de leurs réseaux routiers (Bruxelles, Milan, Évry et Washington), les auteurs se demandent dans quelles conditions le transport ferroviaire peut accompagner le développement urbain, dans quelle mesure il vient compléter ou concurrencer l'automobile. Une nouvelle gare vient-elle concentrer une population autour d'elle ou devient-elle au contraire un nouveau relais de l'étalement urbain ? » Carole Fouque, La Pierre d’angle, n°66, octobre 2015.