Baudin (Gérard), Bonnin (Philippe), (dir.)
Faire territoire
ISBN 978-2-86222-065-9/135 x 200/324 p.   23 €
2009

Disponible aussi en édition numérique

 

Les rapports entre identité et territoire occupent aujourd’hui une place centrale, de nature à susciter débat. L’usage de chacun des deux termes explique en partie un tel intérêt. C’est aussi le contexte contemporain qui appelle réflexion : mobilité, gouvernement des villes, recompositions territoriales… Migrations et frontières, rôles respectifs de l’espace et de l’organisation sociale, rôle du politique dans la construction d’un « nous », opposition mobilité/sédentarité, multiplicité des appartenances, rapport à l’espace habité et au patrimoine : la confusion entre des acceptions savantes et pratiques des termes, la hiérarchisation des espaces allant du local au national, interrogent dès lors l’usage qui en est fait.
Le territoire a souvent une « double face », les référents identitaires mobilisés par ses habitants sont divers, cachés ou exposés, soumis à ajustements perpétuels. L’identification par le lieu repose question. En contexte de mobilité ou de perte du territoire, quelle pertinence accorder au sentiment d’appartenance à un espace ? Comment interpréter la localisation « comme métaphore de l’Autre » ? Si « l’ennemi, c’est le proche », alors le territoire dévoile sa nature polémique.


Contributions de
Bacqué (Marie-Hélène), Vermeersch (Stéphanie), Baudouin (Thierry), Bobbé (Sophie), Busquet (Grégory), Dumont (Marc), Fourny (Marie-Christine), Genestier (Philippe), Hublin (Anne), Le Bodic (Cédric), Maire (Valérie), Neveu (Catherine), Perrot (Martyne), Pierre Louis (Liliane), Rautenberg (Michel), Soudière (Martin de la)


Thèmes : Urbanisme