Châtelet (Anne-Marie), Lerch (Dominique), Luc (Jean-Noël), (dir.)
L’École de plein air / Open-Air Schools
Une expérience pédagogique et architecturale dans l’Europe du XXe siècle / An Educational and Architectural Venture in Twentieth-Century Europe
Collection Focales
ISBN 978-2-86222-044-4/160 x 240/432 pages/ 123 illustrations noir & blanc   35 €
2003

Disponible aussi en édition numérique

 

L’histoire des écoles de plein air se situe au carrefour de l’histoire de l’école, de l’enfance, de la médecine, de l’architecture et de la ville. Cette institution naît avec le XXe siècle. Destinée à des enfants pré-tuberculeux, elle s’ouvre ensuite à d’autres publics : enfants affaiblis, atteints de déficiences physiques ou mentales, enfants des quartiers populaires. Des pédagogues novateurs rejoignent les médecins pour concevoir une institution qui associe une pédagogie particulière, des soins spécifiques et une alimentation rationnelle. Des architectes multiplient les projets et réalisent plusieurs bâtiments emblématiques, comme l’école de plein air d’Amsterdam de J. Duiker ou celle de Suresnes de E. Beaudouin et M. Lods. Ces écoles apparaissent, à travers les dix pays européens ici évoqués, comme un laboratoire pédagogique, un lieu de développement de la médecine préventive, un instrument d’une politique municipale de l’enfance et un espace d’innovation architecturale.

The history of the open-air school is a place where the histories of schools, childhood, medicine, architecture and the city converge. As an institution, its birth coincided with the twentieth century. Targeted at children in the first stages of tuberculosis, it soon opened to others: weak children, children stricken by physical or mental deficiencies, children from working-class neighbourhoods. Progressive educators joined forces with doctors to create an institution which brought together a special style of teaching, a concentration of care and a rationalization of diet. As the schools increased in number, architects created many emblematic buildings, like Duiker’s Clio School in Amsterdam or Beaudouin and Lods’school at Suresnes. Throughout the ten European countries studied here, these schools can be seen as a focus for educational experiment, for furthering preventive medicine, for implementing a policy for childhood in towns and cities and for architectural innovation.

Anne-Marie Châtelet est maître de conférences à l’École d’architecture de Versailles.
Dominique Lerch est directeur du Centre national d’études et de formation pour l’enfance inadaptée.
Jean-Noël Luc est professeur d’Histoire à l’université Paris-IV Sorbonne.


Contributions de Luc (Jean-Noël), Châtelet (Anne-Marie), Ludwig (Harald), Saint (Andrew), Depaepe (Marc), Simon (Frank), Taverne (Ed), Broekhuizen (Dolf), Rantatalo (Petra), Penzo (Pier Paola), Rodríguez Méndez (Javier), Châtelet (Anne-Marie), Maurer (Bruno), Heller (Geneviève), Coffin (Jean-Christophe), Villaret (Sylvain), Saint-Martin (Jean-Philippe), Guillaume (Pierre), Gardet (Mathias), Hansen-Schaberg (Inge), Eberhardt (Muriel), Ruchat (Martine), Jablonka (Ivan), Savoye (Antoine), Palluau (Nicolas), Catteaux (André), Cappronier (Jean-Charles), Le Cœur (Marc), Denès (Michel), Pairault (Nicolas), Coninck-Smith (Ning de), Dessertine (Dominique), Rainis (Michel), Alten (Michèle), Laufman (Florence), Lerch (Dominique)


Thèmes : Histoire, Enseignement/Recherche, Environnement